Construire  et  rénover  avec  la  Biologie de l'Habitat ®    ... à  votre  service  depuis  1988

     4+1 cycles à valoriser
   Terre, Eau, Air, Feu, Conscience

  4 familles d'études
   le site, le sol, les matières, les flux

  pour un habitat vivant !

 Actualités

  formation2

 

formation en ligne BIO-HABITAT, unique et essentielle... 

cours par séminaires VIDÉO inscrivez-vous !

 

 

 

 

 

Ouvrages à lire...

Médecin des murs par Rémi FLORIANmédecin des murs le livre pour habiter en pleine forme !

REMISE -10% voir votre CODE REMISE

+ expédition OFFERTE

et en CADEAU :    + la dédicace de l'auteur !

Evaluer votre lieu de vie

Pourquoi une ANALYSE BIOTIQUE ?

... à faire avant tout projet de construction neuve, rénovation ou extention. Pour une part très faible de la dépense de projet, donnez du pep's à votre qualité de vie !

Nos ancêtres s'intéressaient bien entendu en premier lieu aux facteurs physiques de confort (protection contre les intempéries et les prédateurs, chaleur, lumière, proximité d'eau et de nourriture, etc.).

La tradition nous dit cependant qu'ils tenaient compte également de critères plus subtils liés à ce qu'on pourrait appeler la vitalité du lieu, qu'ils avaient l'habitude de jauger d'instinct au ressenti.

On sait qu'il y a 6000 ans déjà, les Géomanciens chinois donnaient leur avis d'expert du FENG SHUI sur la qualité vitale du terrain, et c'est sur leurs conseils avisés que l'on décidait du lieu d'implantation d'une construction et de son orientation la plus favorable. Les formes générales du bâtiment étaient aussi étudiées afin qu'elles s'harmonisent avec le site.

En parallèle, travers les Egyptiens, les Grecs, les Celtes, les Romains, puis les constructeurs de Cathédrales, des bribes de connaissance sur les notions de gestion de la vitalité du lieu « à l'occidentale » sont parvenues jusqu'à nous...

maison en soin medecin

patron tellurique

le terrain joue un rôle essentiel...

Des études scientifiques montrent que certaines discontinuités géophysiques du sol en profondeur comme les failles, fractures, courants d'eau souterrains, poches, etc... peuvent générer des singularités en surface :

  • micro-ondes du sol très concentrées ou dénaturées
  • courants telluriques, champs magnétiques hétérogènes
  • radioactivité naturelle localement augmentée (rayons gamma, radon...)

Ces perturbations semblent avoir le triste privilège d'accompagner une dévitalisation des zones concernées. Le stationnement prolongé à ces endroits semble en effet favoriser ce que l'on pourrait nommer le "géo-stress" : lorsqu'on y pratique des tests biologiques selon un protocole précis (test de vérouillage musculaire), on constate alors une nette perte de cohérence des réponses, et un affaiblissement du tonus des personnes.

Il est par conséquent préférable d'éviter d'y implanter son habitat, du moins son fauteuil, sa table de travail, ou.. son lit !

D'après les recherches réalisées dans plusieurs pays (USA, France, Allemagne...) sur des milliers de malades, les composantes du lieu apparaissent comme facteurs concourant ou déclenchant dans une proportion dépassant les 2/3 des cas étudiés. Les pathologies associées peuvent aller des céphalées, insomnies, fatigues chroniques, déminéralisations, maux divers, jusqu'à des maladies lourdes...

Les perturbations dues aux technologies

Celles-ci peuvent avoir deux origines :

  • l'environnement extérieur
  • le climat intérieur du bâti.

Les ondes électromagnétiques 50 Hz et à haute fréquence ou hyperfréquences (TV, radio-fréquences, radars, micro-ondes, téléphonie mobile, etc.) apparaissent; à partir de certaines densités de puissance, comme préjudiciables à la santé physique et psychique de ceux qui sont soumis à leur action déstabilisante.

En effet, elles soumettent les cellules de notre corps à des agressions constantes (effets thermiques, effets biologiques), obligeant celles-ci à pomper dans leurs réserves vitales pour maintenir leurs fonctions en bon ordre... jusqu'au jour où elles sont épuisées...

Notons que nos immeubles en béton armé sont autant, selon le cas, de cages de Faraday ou bien d'antennes radioélectriques géantes, à l'intérieur desquelles des zones de focalisation mesurables peuvent apparaître.
lever difficile


maison malade

Quel rôle nos bâtiments jouent-ils sur notre santé ?

Les matériaux modernes, pourtant développés dans un souci d'amélioration de notre confort, ont paradoxalement donné naissance à des désordres inconnus auparavant : radioactivité de l'habitat, fibres allergènes, hygrométrie anormale, électricité statique, gaz nocifs, pollution chimique, effets antenne ou miroir, etc.

Le béton armé agit comme une immense grille métallique autour des habitants. Les pollutions électromagnétiques d'origine extérieure et intérieure s'y retrouvent piégées et parfois intensifiées. Certains habillages intérieurs (bois, fibres végétales) peuvent « humaniser » ces parois.

Les laines de verre, PVC, polyuréthanes et autres polystyrènes ou pare-vapeurs métalliques ou en plastique se chargent d'électricité dans certaines conditions et se transforment alors en immenses condensateurs-émetteurs. Là aussi, des solutions adaptées à chaque cas peuvent être proposées.

Les microfibres des isolants minéraux (laine de verre, laine de roche,...) doivent faire l'objet de précautions particulières, car elles sont suspectées de favoriser certaines maladies respiratoires. Certains carrelages et faïences se révèlent par ailleurs fort radioactifs en raison des taux élevés de certains oxydes entrant dans la composition des émaillages.

Les produits d'entretien, les peintures et les traitements du bois peuvent eux aussi littéralement empoisonner une ambiance intérieure. Après prélèvement d'échantillons sur place, un traitement de correction peut être proposé.

  Aller au formulaire de contact pour un devis

 

l'ETUDE BIOCLIMATIQUE est-elle utile ?

connaître le climat local pour le valoriser

Toute architecture, dès sa conception, est appelée à s'inscrire dans un environnement climatique existant.

La conception bioclimatique est avant tout un art de bâtir en associant au mieux l'homme et son environnement. Elle consiste à étudier attentivement le milieu, ses interactions avec le bâtiment, et les prendre en considération.

On évite ainsi le gaspillage en énergie et en matières fossiles, en privilégiant les ressources renouvelables.en s'appuyant sur une démarche cohérente à travers :

  • L'analyse du climat local

  • L'orientation et la compacité du futur bâti

  • La qualité de l'isolation et la gestion du confort d'été

  • L'utilisation et le stockage du solaire passif

  • La mise en valeur du solaire actif thermique et photovoltaïque

  • La réalisation d'espaces tampons vitrés ou non

  • La mise en place d'une ventilation naturelle liée aux vents

  • des apports de températion sur capteur au sol

  • la récupération et la valorisation des pluies, etc.

bioclim
somain

Ce travail permet de repérer de façon visuelle :

  • les opportunités existantes pour l'utilisation potentielle des énergies renouvelables
  • les axes d'agression du climat
  • les grands secteurs : chaud / froid / sec / humide
  • les masques solaires proches et lointains

Les aspects solaires sont précisés ci-après avec le calcul de :

  • La latitude précise de votre terrain
  • L'azimut solsticial permettant le tracé des courses solaires d'été et d'hiver sur votre terrain
  • Les hauteurs solaires d'été
  • Les hauteurs solaires d'hiver

De plus les statistiques météorologiques locales nous fournissent de précieuses indications pour définir les axes des énergies macrophysiques du site.

L'ensemble des données climatiques est regroupé sur un seul document permettant de visualiser rapidement les opportunités et agressions climatiques qui auront un impact déterminant sur le projet futur.

 Aller au formulaire de contact pour un devis

 

9, rue du Luxembourg
67700 SAVERNE
03 88 89 97 08